Categories

Accueil du site > Les activités des classes des PS au CM2 > La classe de CM1/CM2 > Visite du château de Kerjean

Visite du château de Kerjean

mardi 10 mai 2011, par LES CM1/CM2

Les élèves de CM ont écrit un compte-rendu de visite suite à la journée passée au château de Kerjean

1/ Introduction

La classe de CM1-CM2 est partie en visite au château de Kerjean dans la commune de Saint Vougay. Nous avons pris le car, le vendredi 21 Janvier. Cette année, nous travaillons sur le patrimoine culturel de la Bretagne. C’est pour cela que nous avons fait la visite du château de Kerjean.

2/ L’activité modelage

Le croquis

Nous avons fait plusieurs groupes et chaque groupe a observé et dessiné un bâtiment du château. Pour réaliser le croquis, nous avons eu besoin d’une feuille avec une planche de bois et un fusain.

La fabrication en argile

Après avoir fait les croquis, nous avons commencé la fabrication en argile. Quand l’argile a commencé à prendre la forme du bâtiment, nous avons rajouté les lucarnes, les fenêtres, les cheminées etc…

3/ La visite du château

Les différences et les ressemblances entre Kerjean et un château fort.

Le château de Kerjean n’est pas un château fort mais il y a des points communs. Il y avait des bouche à feux. Il y avait des tours de guet, un pont-levis et un mur d’enceinte. Il y avait des douves mais contrairement à un château fort, il n’y avait pas d’eau dedans.

Le château de Kerjean était un château de la Renaissance. Contrairement aux châteaux-forts, il y avait des grandes fenêtres appelées lucarnes. Les lucarnes servaient à voir la lumière du jour. Le propriétaire du château cherchait à montrer sa richesse et voulait que le château soit beau et décoré.

Dans la chapelle, au plafond, il y avait des sculptures faites sur du bois. On trouve aussi une sculpture de dragon, de mascarons et d’anges. Dans presque toutes les pièces du château, il y a de grosses cheminées décorées et sculptées.

L’histoire du château

Le château a été construit au 16ème siècle par Louis Barbier en 1570, pendant la Renaissance. Louis Barbier était marié avec Jeanne Barbier. Des années plus tard, vivait dans le château Suzanne Augustine de Coatsancour, une descendante de Louis Barbier.

A la Révolution française, les révolutionnaires ont incendié le château pour récupérer les pierres et les revendre en 1794. Suzanne Augustine de Coatsancour a été guillotinée en 1794 parce qu’elle symbolisait la royauté

Les bâtiments

Au château il y avait :

  • le pavillon de l’escalier d’honneur : c’est là où passaient le marquis, la marquise, et les invités pour le dîner.
  • le logis c’est l’endroit qui a été construit entre le pavillon de la marquise et le bâtiment de l’escalier d’honneur. On pouvait manger à l’intérieur
  • Le pavillon de la marquise ou ses appartements avec sa chambre et sa garde de robe. Ils dormaient dans des lits-clos et assis pour mieux digérer. Ils croyaient aussi à une superstition qui disait qu’il n’y avait que les morts qui étaient allongés. Donc, ils pensaient ne jamais se réveiller s’ils dormaient allongés.
  • Le pavillon du marquis que nous n’avons pas visité car il a été incendié.
  • Le bâtiment des carrosses où on rangeait les carrosses et où le forgeron et le menuisier travaillaient
  • -La chapelle où se retrouvait le peuple pour la messe. Les seigneurs y assistaient aussi mais derrière une grille pour ne pas se mélanger aux autres gens.
  • Les archives/l’horloge : au début on l’appelait les archives mais on s’est rendu compte qu’il n’y avait jamais eu d’archives dans ce bâtiment. Alors on l’a appelé l’horloge. Il paraît que le prêtre dormait à l’intérieur et qu’il se levait pour sonner le cloche
  • Le portail d’honneur, surmonté d’un passage qui reliait les archives ou l’horloge à la chapelle. On peut aussi passer par en-dessous, par la porte cochère pour les carrosses, et par la porte piétonne pour les gens à pied.
  • Le pigeonnier servait à abriter les pigeons soit pour les manger ou pour les pigeons-voyageurs. Ils se servaient de la fiente pour l’engrais. Mais les paysans n’aimaient pas les pigeonniers parce que les pigeons mangeaient les récoltes.
  • Les cuisines : c’est là où les domestiques faisaient à manger. Il y avait une pièce où le chef des domestiques les surveillaient pour vérifier s’ils faisaient bien leur travail.
  • Les écuries c’est là où il y avait les chevaux.

C’était une belle visite !

4/ Le Kamishibaï

Nous avons écouté une histoire « kamishibaï » à la fin de la visite. Un kamishibaï est un théâtre de rue, d’origine Japonaise. Le support est un castelet. L’histoire a été inventée par des professeurs et l’action se déroule au château de Kerjean.

C’est l’histoire d’un petit garçon qui s’appelle Nicolas. Sa mère est malade. Comme il ne peut pas acheter des médicaments, il va voir la marquise Susan Augustine de Coastsancour qui cultive des plantes médicinales. Mais quand il arrive au château, il y a un mascaron qui crache du lierre qui a envahi le château. Tout est endormi et il n’y a plus de lumière. La mission de Nicolas c’est de ramener la lumière pour réveiller le château et la marquise.

Portfolio